Les Cultures de chez nous


La Quête de
Les Cultures de chez nous

Nom des propriétaires
Michelle Rajotte et Louis-Marie Jutras

 

Détaillant
Agrocentre Vinisol Inc.

 

Localisation
Sainte-Brigitte-des-Saults

 

Type de ferme
Maraichères (poireaux, asperges, fraises, framboises, bleuets) et grandes cultures (maïs et soya)

 

Superficies en culture
405 ha

 


Description de l’entreprise

Depuis 1981, l’entreprise Les Cultures de chez nous cultive principalement des légumes et des petits fruits dans la région du Centre-du-Québec. Grâce à son dynamisme et à la qualité de ses produits, l’entreprise est devenue le principal fournisseur en poireaux et un important fournisseur en asperges des chaînes d’alimentation du Québec. Établis à Ste-Brigitte-des-Saults, Michelle Rajotte et Louis-Marie Jutras partagent la même passion de cultiver la terre. En 1978, ils ont troqué leurs habits de secrétaire et de cartographe pour ceux d’agriculteurs. Trois ans plus tard, ils ont acheté une terre de 172 acres. Au fil des ans, ils ont continué d’acquérir des terres au point d’en posséder aujourd’hui 700 acres et en louer 300 de plus. Les serres occupent une superficie de 2800 mètres carrés. Ils cultivent actuellement des poireaux, des asperges, des fraises, des framboises, des bleuets, du soya et du maïs. En 1999, ils innovent avec un volet industriel. Ils ensachent du poireau tranché. Ce nouveau segment de mise en marché devient leur nouveau produit niche et depuis cette date, les consommateurs peuvent s’en procurer dans la plupart des marchés Québécois. En 2001, commence l’importation des poireaux européens provenant de la France. Cette importation permet à l’entreprise d’occuper le marché pendant la saison hivernale et d’assurer un approvisionnement continu. Après 35 ans d’existence, Les Cultures de chez nous s’est dotée d’une solide réputation dans la production et la mise en marché des poireaux et asperges. Ils emploient annuellement entre 50 et 70 personnes en période de production dont le tiers reste durant la saison hivernale. L’avenir est prometteur pour l’entreprise, la relève est assurée. Deux des trois enfants travaillent aujourd’hui sur la ferme. L’aînée Valérie, s’occupe de l’administration et des ressources humaines, alors qu’Antoine, diplômé en production horticole, s’occupe de la production au champ et de tout ce qui a trait à l’agriculture de précision.

Semis

Semis Soya - 2 juin 2017
Date de semis
29 mai
Hybride ensemencé
La variété choisie est le P09T74 R2 de Pioneer (2750 UTM). C'est une variété décrite comme ayant une bonne levée et une bonne tenue au champ. Les plants demeurent assez courts et ont une bonne capacité à fermer les rangs; ils devraient donc bien répondre à la variation des populations.
Taux de semis
Les populations semées sont de 130 000, 145 000 et 165 000 plants à l'acre. À l'inverse de ce qui avait été fait dans ce champ l'an dernier, alors qu'il était en maïs, la population la plus élevée a été semée dans la zone moins productive. Dans le soya à taux variable, nous voulons effectivement réduire la population dans les zones à haut potentiel de rendement, pour limiter le développement végétatif, et semer plus fort dans les moins bonnes zones, là où la germination risque d'être moins bonne, ou le développement des plants plus limité. Le soya est une culture qui produira plus de branches de toute façon dans les bonnes zones, et le nombre de gousses au final sera le même, malgré une population moindre. Nous visons d'abord l'uniformité du rendement dans le champ. Deux bandes témoins d'une largeur de planteur ont été semées à 140 000 grains/ac, pour fin de comparaison à la récolte.
Photos
Documents

Semis

Semis Maïs - 2 juin 2017
Date de semis
20 mai
Hybride ensemencé
L'hybride 2845 VT2P/RIB a été choisi parce que selon Croplan, c'est l'hybride, dans sa catégorie d'UTM, qui démontre le meilleur potentiel de gain de rendement avec l'augmentation des populations semées. C'est un hybride avec un très bon potentiel de rendement, qui a d'ailleurs été prouvé sur la ferme dans les dernières années.
Taux de semis
Les taux de semis varient de 33 000 à 37 000 plants à l'acre; la population la plus élevée ayant été semée sur une superficie équivalente à la moitié du champ. Deux bandes témoin d'une largeur de planteur ont été semées sur toute la longueur du champ (elles traversent toutes les zones), à une population de 35 000 plants/ac.
Photos
Documents

Détails du champ

Champs maïs et soya - 2 juin 2017
Superficie
Champ maïs (115) : 13.4ha Champ soya (121A) : 9.86 ha
Travail du sol
Les deux champs ont été travaillés au printemps avec une déchaumeuse Kverneland.
Type de sol, nivelage, drainage et structure de sol
115 : Sol sablo argileux calcaire type Bedford et sable St-Jude 121A : Sol sablo argileux calcaire type Bedford avec zone de terre noire
Analyse de sol
Les analyses de sol des deux parcelles sont assez semblables: le niveau de matière organique est bon, la richesse en phosphore est bonne également sans être très élevée, la richesse en potassium est moyenne et les deux champs montrent des niveaux de bore et de zinc plutôt faibles.
pH et chaulage
Les deux champs choisis ont un pH eau à 7 et une bonne saturation en calcium. Aucun chaulage n'est nécessaire.
Documents

Carrière

Nous Joindre

English