Faire ses provisions avant l’hibernation

Que se passait-il chez votre détaillant en novembre ? Bien sûr, il y avait déjà la planification des semences pour le printemps suivant, mais aussi toute la logistique des fertilisants qui battait son plein. Pourquoi cette période est-elle si active au niveau du secteur des fertilisants ? Ceci est dû à notre climat rigoureux et à la présence des glaces qui oblige la fermeture de la voie maritime du Saint-Laurent. Effectivement, la voie maritime ferme juste avant le temps des fêtes pour rouvrir à la mi-mars. La grande majorité de nos fertilisants arrive par bateau, il faut donc s’approvisionner en grande partie avant cette période. Recevoir tout le matériel après la mi-mars serait impensable et beaucoup trop risqué. Imaginez un printemps hâtif, où les bateaux ne seraient pas arrivés afin d’approvisionner les producteurs. Ce serait catastrophique. Certains bateaux peuvent provenir d’aussi loin que la mer Baltique. Ainsi, les propriétaires de navires sont sur les dents à cette période de l’année. Ils doivent nous approvisionner mais ne veulent pas être pris dans les Grands-Lacs. La planification de leur traversée et leurs horaires de déchargement doivent se faire avec précision afin de repartir avant la fermeture de la voie maritime.

Autre point important, c’est notre engagement à vous offrir des fertilisants de qualité. Lors du chargement du produit dans son pays d’origine, nous envoyons des inspecteurs sur place.Ces inspecteurs nous envoient des photos et échantillons afin de s’assurer que le produit acheté répond à nos critères. De cette manière, nous évitons les mauvaises surprises et surtout, tous les désagréments d’avoir des fertilisants de mauvaise qualité. Les approvisionnements exigent une planification rigoureuse pour que vous receviez le bon produit au bon moment.


Les expressions du terroir québécois

La culture québécoise est colorée d’expressions et de croyances sur tous les thèmes et pour toutes les occasions. En ce


La panique totale !!!

Au moment d’écrire ces lignes, le 14 novembre dernier, c’était bel et bien la panique ! Au téléphone depuis 7h15 le


Faire plus de lait avec votre maïs fourrager, ça vous intéresse ?

Est-ce que votre nutritionniste vous a déjà mentionné que vous aviez besoin d’antitoxines dans votre ration ? Plusieurs