Le conflit commercial États-Unis Chine

Les prochaines semaines seront déterminantes pour l’enlignement de la tendance de nos marchés. Les deux plus grandes puissances commerciales à l’échelle mondiale sont toujours dans une trêve de 90 jours qui doit se terminer au début du mois de mars. Cette trêve dans la guerre commerciale qui les oppose, annoncée en décembre, ajourne la nouvelle augmentation des tarifs douaniers qui était prévue sur près de la moitié des importations chinoises et permet certainement d’apaiser les marchés boursiers. Au moment d’écrire ce texte, on sait que les 30 et 31 janvier, les deux pays doivent se rencontrer pour négocier leur déficit commercial. Ce déficit s’est accru depuis l’élection du Président Trump et a atteint 375 milliards de dollars en 2017 pour les États-Unis. Un rapport en lien avec les relations sino-américaine mentionnait que la Chine serait prête à effacer ce déficit dans les six prochaines années, alors que les Américains demanderaient que ce soit fait en 2 ans. Suite à cette publication, nos marchés ont commencé à réagir. Le soya a pris 0.25$/boisseau et le maïs 0.08$/boisseau en à peine deux jours. La morale de l’histoire : les marchés ne sont pas sans réagir devant toutes ces négociations politiques, y compris le marché du grain, et c’est à vous de saisir les opportunités qui se présentent ! Je vous souhaite à tous un bon début de saison 2019 !


De la théorie à la pratique, le réseau Agrocentre vous accompagne

Le visage de l’agriculture dans les années 2000 a beaucoup changé et je peux vous garantir que l’agriculture du futur


Les cultures à valeur ajoutée

Tout le monde le sait, le prix des terres ne cesse d’augmenter, tout comme celui des intrants agricoles, qui va


Appliquer de la potasse en post levée dans le soya

Avez-vous remarqué que depuis quelques années, on voit de plus en plus de carences en potassium dans les champs de