Dans quel « top » êtes-vous ?

Ce matin, j’ai une chronique sur les grains à rédiger…. Je fouine sur internet à la recherche de ce qui s’est passé dernièrement dans le monde de la commercialisation des grains, et je tombe sur une conférence d’un américain…

Qu’ont en commun :

Le top 20% des meilleurs entrepreneurs agricoles ?

Ils ont tous les mêmes qualités :

1- ils connaissent leurs coûts de production ;

2- ils ont des objectifs de revenus réalistes ;

3- ils maintiennent un contact régulier avec leurs prêteurs (institutions financières) ;

4- ils sont tous au courant de leurs résultats financiers avant décembre ;

5- ils prennent la responsabilité de leurs résultats ;

6- ils ont un plan de rechange (un plan B) ;

7- ils prennent à cœur la formation des membres de leur famille ;

8- et finalement, ils endossent la devise « better before bigger » (je ne traduis pas, c’est trop beau en anglais)


Le top 20% des moins bons agriculteurs ?

Ils se ressemblent tous…

1- ils ne rêvent que des revenus…

2- ils ne sont pas conscients, pas au courant des coûtants ;

3- ils ne connaissent pas leurs coûts de production ;

4- ils ne mettent pas à jour leur bilan financier ;

5- ils sont émotifs et non objectifs dans leur prise de décision ;

6- ils n’ont jamais de solution de rechange (plan B) ;

7- ils ne sont jamais responsables de ce qui leur arrive, ce n’est jamais de leur faute ;

8- ils croient pouvoir se sortir facilement de l’adversité.

Ça porte tout de même à réfléchir... sur une échelle de 1 à 100, vous faites partie des 20 meilleurs, des 20 pires, ou quelque part entre les deux peut-être ?

Alors la chronique sur la commercialisation des grains ce sera pour une prochaine fois, en attendant, réfléchissons à ce que nous pouvons améliorer pour nous rapprocher du top 20 !!


Ne semez pas une année en arrière

Faire le choix des hybrides de maïs à semer l’an prochain est l’une des décisions les plus influentes sur la performance


L’échantillonnage de sol géoréférencé

Dès la fin des années 90, le réseau Agrocentre a fait la promotion des analyses de sol géoréférencées comme outil de


Pourquoi pas le blé d’automne ?

Intéressés à introduire une autre culture dans votre rotation maïs-soya ? Pourquoi ne pas essayer le blé d’automne ?


Les années passent et ne se ressemblent pas !

Vous connaissez ce dicton ? Parlez-en aux producteurs qui ont effectué leur semis en juin, conséquence de la


Faire avancer l’agriculture intelligemment

La saison 2017 en est une sous le signe des extrêmes : pluies abondantes et régulières, grandes variations de


Intensifier votre production de soya à long terme

Vos rendements de soya plafonnent depuis plusieurs années et vous vous demandez ce que vous pouvez faire alors…


Pourquoi semer des graminées ?

Depuis quelques années, nous entendons parler de la luzerne pure ainsi que de sa facilité et de sa constance. On en