L’échantillonnage de sol géoréférencé

Dès la fin des années 90, le réseau Agrocentre a fait la promotion des analyses de sol géoréférencées comme outil de gestion. Pourtant, encore aujourd’hui, une grande majorité de producteurs font l’échantillonnage des sols de façon conventionnelle, soit en demandant une seule analyse par champ. Le résultat ainsi obtenu est une moyenne, qui ne permet pas de considérer les variations intraparcellaires.

Malgré que les analyses de sols géoréférencées soient des outils de production et de diagnostic incontournables de l’agriculture moderne, le coût élevé de cette méthode (une analyse par hectare dans le cas de l’analyse par grille) est probablement la principale cause de son manque de popularité.

Aujourd’hui, cependant, avec l’imagerie satellite, il est possible de scinder un champ en plusieurs zones, selon le potentiel de rendement extrapolé des cartes infrarouges des indices de végétation (NDVI), et de faire analyser un échantillon par zone. En plus de permettre un meilleur reflet de la réalité, cette méthode réduit significativement le nombre d’analyses nécessaire et les coûts associés. 

L’image ci-dessus compare la méthode par grille (au-dessus) et la méthode par zone (en dessous) pour un même champ. On voit donc clairement que les zones à chauler (zones bleues) correspondent aux zones à faible potentiel de rendement (zones rouges). En général, l’information des cartes NDVI est également plus précise que celle de l’échantillonnage par grille, puisqu’il n’y a pas de distorsion dûe à l’extrapolation des valeurs entre les points d’échantillonnage.

Informez-vous auprès de votre représentant sur cette nouvelle technologie innovatrice qui changera votre façon de voir l’échantillonnage GPS et l’application à taux variable.


Ne semez pas une année en arrière

Faire le choix des hybrides de maïs à semer l’an prochain est l’une des décisions les plus influentes sur la performance


Dans quel « top » êtes-vous ?

Ce matin, j’ai une chronique sur les grains à rédiger…. Je fouine sur internet à la recherche de ce qui s’est passé


Pourquoi pas le blé d’automne ?

Intéressés à introduire une autre culture dans votre rotation maïs-soya ? Pourquoi ne pas essayer le blé d’automne ?


Les années passent et ne se ressemblent pas !

Vous connaissez ce dicton ? Parlez-en aux producteurs qui ont effectué leur semis en juin, conséquence de la


Faire avancer l’agriculture intelligemment

La saison 2017 en est une sous le signe des extrêmes : pluies abondantes et régulières, grandes variations de


Intensifier votre production de soya à long terme

Vos rendements de soya plafonnent depuis plusieurs années et vous vous demandez ce que vous pouvez faire alors…


Pourquoi semer des graminées ?

Depuis quelques années, nous entendons parler de la luzerne pure ainsi que de sa facilité et de sa constance. On en