Plus ça change, plus c’est pareil

L’an dernier, dans cette même chronique, je vous parlais de taux de change. Cette année encore, ce sujet est toujours d’actualité. Effectivement, l’année 2015 a été, somme toute, très bonne pour la plupart des producteurs maraîchers. Le taux de change a été un facteur important de ce succès. Maintenant, si on se tourne vers la prochaine saison et qu’on se demande de quoi elle aura l’air, on peut penser que les conditions sont rassemblées pour qu’elle soit remplie de succès. Le taux de change, pour le moment, est encore plus avantageux que l’an dernier pour favoriser les exportations. Nos producteurs exportateurs ont en général d’excellentes relations d’affaires avec leurs clients américains. De plus, la qualité des légumes que nous exportons est très belle et nous n’avons rien à envier à nos compétiteurs américains. Pour les producteurs qui se concentrent à vendre leurs produits au Québec, le marché local devrait être moins engorgé par des produits américains puisqu’à cause du taux de change, ceux-ci coûteront plus cher pour être importés.

En attendant que ces perspectives se réalisent, on peut se demander quoi faire si la saison 2016 s’avère profitable à nouveau. Je dirais qu’il faut profiter des bonnes années pour se préparer pour le futur. Il faut penser à améliorer son efficacité en cherchant des innovations qu’on peut adapter à notre ferme. La dernière chose à faire est de penser que les prochaines saisons seront toujours aussi bonnes et qu’on n’a pas besoin de s’améliorer. Dites-vous bien qu’autour de vous, il y a des producteurs qui avancent et qui cherchent toutes sortes de moyens de se positionner pour les années à venir et mieux répondre aux besoins du marché.


Un service adapté pour les producteurs horticoles

L’Agrocentre Lanaudière est une entreprise qui se distingue en production maraîchère depuis plusieurs années. Nous


La gamme ENC, vous connaissez ?

Avec une saison 2015 qui fut en dent de scie (mai ; chaud et sec, juin ; froid et humide), le sujet des


Les mychorizes bénéfiques pour vos cultures

Depuis quelques années, l’ajout de mycorhizes, soit par un traitement de semences dans la carotte et l’oignon ou