La récolte tire à sa fin

Variabilité

Une récolte aux résultats très variables d’une région à l’autre tire déjà à sa fin. Dans certains cas, les résultats sont surprenants considérant la saison difficile que nous avons connue. Mais, dans l’ensemble, tout le monde s’accorde à dire que cette année ne sera certainement pas les meilleures récoltes obtenues par les producteurs au Québec autant côté qualité, que rendement. Voici un aperçu des dernières observations de fin de saison de nos experts dans le réseau Agrocentre.

St-Hyacinthe

Le soya s’est terminé le 2 et le 3 novembre (les 2 plus belles journées de l’automne 2014) et contrairement aux attentes il était de très bonne qualité !

Pour ce qui est du maïs-grain, il ne reste que les gros producteurs, soit moins de 10 % des superficies, à récolter. Les rendements sont variables, tout autant que la qualité. Nous observons que les semis passés le 20 mai ont des rendements de beaucoup inférieurs à la normale. Les producteurs sont en général déçus par leur maïs.

St-Pie

Dans le maïs, les rendements varient beaucoup, de 12 tonnes à l’ha dans les belles terres à 5 tonnes à l’ha dans les moins belles terres. Il reste environ 15 % du maïs à récolter dans les belles terres autour de St-Pie et 30 % en périphérie. La moyenne pour le poids spécifique tourne autour de 67-68, mais on retrouve du 60 à 70. Il est assez facile à sécher cette année et l’humidité oscille de 19 à 26 % d’humidité. En moyenne, la qualité est de grade 2, avec un peu plus de grade 3.

Côté soya, dans les belles terres, il reste moins de 5 %. En périphérie on parle par contre de 10 % encore au champ. Dans l’ensemble, la qualité générale du soya aura donné à 95 % des lots de grade 1 malgré certains lots à 16 % d’humidité à la livraison. Mais, les derniers lots livrés atteignaient en général rarement la tonne à l’âcre, voir même 0,5 à 0,9 tonne à l’acre. À l’opposé, les lots dans les beaux champs oscillaient de 1,2 à 1,6 tonnes à l’acre en général.

Montérégie Ouest

Une grande partie du maïs est récolté à environ 80-85 %. Il n’y a pas eu trop d’averses la semaine passée, alors les producteurs ont récolté plusieurs jours en ligne. L’un des principaux facteurs limitant cette année, ce sont les séchoirs, qui prennent plus de temps à sortir le grain.

Concernant la qualité du grain, elle est particulièrement variable cette année d’une municipalité à l’autre, et d’un hybride à l’autre, et selon la date de semi. Difficile de se faire une tête, il faut poser des questions. Les meilleurs sont d’environ 10 à 11 tonnes à l’ha, avec des pointes jusqu’à 12 tonnes à l’ha. Côté poids spécifiques, on parle alors de 70 kg/hl au mieux. Mais, la moyenne du rendement est plutôt autour de 9.5 tonnes à l’ha avec un poids spécifique de 65-67 kg/ha.

Montérégie Sud-Est

Le dernier soya sera récolté cette semaine. Ces derniers champs semés mi-juin/début juillet sont assez décevants côté rendement (0.5 à 0.75 tonnes à l’acre) et côté qualité aussi (beaucoup de grade 2 assez humide 16-18%). Plusieurs séchoirs sont remplis de soya au lieu d’être remplis de maïs.

Pour ce qui est du maïs, la récolte avance rapidement, et 40 à 50 % des superficies sont maintenant dans les silos. De même que dans le soya, les rendements sont très variables, passant de 8 à 11 tonnes à l’ha dans le même champ. Encore une fois, les semis tardifs et le gel hâtif ont eu ici pour conséquence de fournir une qualité de grain passant de bonne à médiocre. Le grade 3 n’est pas rare cette année, et le poids spécifique oscille entre 63 et 68 kg/hl. Cependant, certains producteurs espéraient un premier gel tardif et ont pariés sur des hybrides pleine maturité (2850-2900 UTM), même pour les semis de juin. Pour eux, c’est la catastrophe côté qualité (voir photo).

Centre du Québec

Le soya est terminé. Ce ne sera certainement pas une année qui passera à l’histoire. On peut parler de bons résultats sans plus. En général les rendements tournent aux alentours de 1.25 à 1.5 tonne à l’acre pour les sols un peu plus lourds (argile ou loam). Pour les sables, on parle plutôt de 1 tonne à l’acre. Chose certaine, c’est moins que les rendements obtenus l’an dernier. On estime une baisse de l’ordre de 15 %.

Dans le maïs, la récolte serait complétée à environ 75 %. Les rendements en général sont intéressants ; 10 à 12 tonnes à l’ha pour les grades 3 et plus, et grades 4 et 5 à un rendement de 9 tonnes à l’ha. Côté poids spécifique, le même hybride dans deux champs très près l’un de l’autre peut donner à la fois le mieux (grade #2) et le pire (grade #5). À première vue, la date de semis et l’utilisation d’hybride avec des UTM un peu trop élevés pour la zone seraient en grande partie responsables de cette variabilité. Il y a aussi une coupure dans le rendement et la qualité pour les semis après le 20 mai. Et, la détérioration s’accentue si l’hybride est un peu trop tardif pour la zone. 

Conclusion, on va retrouver un peu de tout dans le marché. La majorité a semé avant le 20 mai dans la région, donc la qualité sera au rendez-vous dans la plupart des cas. C’est au-delà de ce qu’on espérait, particulièrement avec la gelée hâtive que nous avons connue en septembre.

Rappel important

Cette année, avec le recul important des prix, plusieurs producteurs sont tentés d’entreposer au maximum leurs récoltes, et avec raison. Il faut cependant faire attention. Comme on sait, un grain de mauvaise qualité se conserve plus difficilement en entreposage dans les mois suivant la récolte. N’hésitez pas à contacter notre équipe au besoin. Il nous fera plaisir d’évaluer avec vous la qualité du grain que vous avez sous la main et, s’il y a lieu, de vous conseiller sur vos meilleures options pour ne pas risquer de perdre en qualité.

Carrière

Nous Joindre

English