Les semis 2015 au Québec

Nouveaux records en soya et en blé ?

Plus que quelques semaines encore, et nous y serons : début des semis au Québec !! Alors, d’après vous, quel sera le pronostique cette année ? Plus de maïs, plus de soya, ou pourquoi pas plus de céréales ?

Si on se fit aux informations que notre réseau nous permet d’obtenir (discussion avec les producteurs et ventes de semences), il semble que le cœur des producteurs reste encore très déchiré entre maïs et soya, alors que le blé cherche pour sa part à se tailler timidement une place.

Rive-Nord/Lanaudière

Les intentions d’ensemencement en maïs, soya et blé se veulent jusqu’ici sensiblement les mêmes qu’en 2014.

Le prix du soya transgénique à la récolte semble faire la cour à certains producteurs de grandes superficies qui ne sont pas si convaincus que les revenus de maïs de la prochaine récolte soient intéressants. Il est donc bien possible que des agréages changent de maïs à soya selon le printemps, et la décision sera alors facile à prendre.

Montérégie

Pour la Montérégie Ouest et la région de St-Hyacinthe, environ 2-5% d’augmentation dans le maïs, alors que le soya est stable avec le même ratio IP et RR que l’an passé. Dans les céréales, on observe une légère augmentation des intentions si le printemps le permet, sans quoi les faveurs iront au soya.

Dans la région de St-Pie, le maïs montre peu de changement jusqu’ici comparativement à 2014. On sent par contre un léger recul de 3 à 4 % dans le soya, avec un ratio d’IP versus RR qui reste stable suite à la grosse augmentation de superficie en soya IP de 2014. Une forte augmentation de l’ordre de 8 à 10 % est cependant pressentie dans les céréales. Quelques champs par-ci par-là en blé d’automne, mais l’augmentation est principalement dans les intentions du côté du blé de printemps.

Bref, à en croire les premiers échos, les dés ne sont pas encore joués concernant les intentions d’ensemencements. Mais, chose certaine, selon les conditions ce printemps, se pourrait bien être la première fois qu’il se sèmera plus de soya que de maïs en 2015 au Québec.

Il sera aussi intéressant de surveiller les superficies ensemencées en blé. En effet, l’an dernier était déjà un record de tous les temps au Québec, avec 67 000 hectares. Et à en croire ce qu’on entend, 2015 pourrait très bien être une autre année exceptionnelle de ce côté.

Carrière

Nous Joindre

English