Maïs ou soya ?

Du maïs ou du soya, la question se pose…

Les prix des grains ont beaucoup progressé dans les dernières semaines. Ceux qui souhaitaient vendre à 200$ la tonne leur maïs ont été bien récompensés, même pour la prochaine récolte. Plusieurs ont d’ailleurs sauté sur l’occasion comme en témoignent les importantes quantités transigées dans les dernières semaines. Mais il n’y a pas que du côté du maïs que les choses ont bougé. Le prix du soya a aussi bondi de manière très avantageuse avant son revers de la semaine dernière. 
Ce qu’il est intéressant de remarquer dans le soya, c’est que non seulement les producteurs qui leur en restaient encore un peu à vendre l’ont fait, mais c’est que plusieurs ont aussi profité de l’occasion pour fermer d’importants volumes pour la prochaine récolte. En fait, certains ont même déjà jusqu’à 80% de leurs ventes de soya de complétées pour l’an prochain.
Certains diront que c’est peut-être un peu téméraire. Peut-être… L’important c’est de se garder une marge confortable advenant que les rendements obtenus soient moins intéressants. De manière générale, même si certains sont confortables avec 1,0 tonne/ha, on peut dire que de travailler sur la base de 0,9 tonne/ha donne de bons résultats plus prudents à ce niveau.
Avec la perspective que d’importantes superficies en soya seront semées cette année aux États-Unis (et même au Québec…), la grande question que plusieurs se posent maintenant : « Semer davantage de soya ou de maïs ce printemps ? »
Difficile à dire en réalité, puisqu’il y a de bonnes raisons de part et d’autre. Il est en effet impossible d’ignorer les prix déjà très intéressants qui sont actuellement proposés pour la récolte dans le soya. À plus de 450 $ la tonne, la plupart des producteurs couvrent très bien leur coût de production, alors pourquoi ne pas fermer des prix et dormir l’esprit tranquille si la météo le permet ?
Par contre, avec les importantes intentions d’ensemencements en soya de prévues, plusieurs commencent aussi à suspecter que le maïs se fera plus rare l’an prochain, de quoi suggérer des prix qui pourraient être bien plus intéressants l’an prochain.
C’est bien possible, mais il faut se demander alors si on préfère prendre ce risque, ou plutôt avoir l’assurance d’un prix intéressant dans le soya en fermant à l’avance. La question se pose…
N’hésitez pas à nous contacter pour en discuter. Nous pourrons vous aider dans vos réflexions à ce sujet et vous proposer différentes alternatives pour vous assurer que vous profiterez au maximum des différentes opportunités proposées dans le marché. Suivez nos commentaires sur grainwiz.com 

Carrière

Nous Joindre

English