Bulletin #13 : 9 juillet 2010

Retour à la liste

Mise à jour sur le marché des fertilisants 

La saison 2010 tire à sa fin et il est déjà temps de préparer la saison 2011.

En général, la demande pour les fertilisants a été bonne en 2009-2010. Comme les prix sont revenus à des niveaux plus acceptables pour les agriculteurs, nous avons vu les volumes de vente se rapprocher des valeurs historiques. 

Azote :
 
La demande mondiale des dernières semaines a mis une certaine pression sur le prix des différents produits azotés. Des quantités importantes d’urée granulaire ont été achetées, ce qui a fait augmenter les prix par rapport au creux du mois de mai. Les fabricants d’urée sont « sold out » pratiquement jusqu’à la fin du mois d’août et la demande se maintient. La tendance pour les prochains mois est que les prix vont rester fermes.

CAN et le nitrate : Comme la demande venant de l’Europe, de l’Ukraine et de la Russie est très bonne et que les inventaires sont bas présentement dans la chaine d’approvisionnement, les fabricants maintiennent des prix élevés.

Solution azotée : La demande de l’Argentine et de l’Europe (France) est bonne là aussi, donc les prix restent fermes. En Amérique du Nord, la compagnie CF Industries a exporté plusieurs bateaux vers l’Europe afin de diminuer ses inventaires et permettre de maintenir leurs prix sur le continent.

Phosphore :

La demande mondiale est très bonne et les fabricants maintiennent sous contrôle leur niveau d’inventaires. On peut s’attendre à voir le phosphore rester ferme. La majorité des fabricants d’engrais phosphatés ont signé d’importants contrats avec l’Inde et le Pakistan et sont très confortables avec leurs carnets de commandes. Il serait surprenant de voir les prix du phosphore diminuer de façon importante dans les prochains mois. Il faut attendre la fin de la demande en Amérique du Sud et la fin des applications aux États-Unis pour voir une certaine correction, si correction il y a. Les prix actuels se situent au niveau des prix du printemps 2010.

Potasse :

Les fabricants de potasse ressentent une certaine pression pour ajuster leurs prix à la baisse. Par contre, comme la demande est nulle sur le marché nord américain, on ne s’attend pas à des mouvements importants. 

Conclusion :

Le marché des fertilisants est ferme dû à la demande importante des pays qui ont besoin de produits immédiatement pour leurs semis. En excluant le phosphore où nous devrions voir les prix fermes du printemps 2010 se maintenir, on ne s’attend pas à d’importants mouvements à la hausse en ce qui concerne les autres produits.

Fin du message

Carrière

Nous Joindre

English