Bulletin #2 : 14 aout 2009

Retour à la liste

Mise à jour sur le marché des fertilisants

Voici un résumé du marché depuis la parution du premier bulletin au début du mois.

Azote :

La solution azotée est toujours vendue à escompte par rapport à l’urée, mais l’écart se rétréci du à la hausse du prix du Sol Az. Le marché de l’urée, qui était ferme, semble quant à lui perdre de la vigueur. Des baisses semblent à prévoir pour la fin du troisième trimestre ou le début du quatrième. Par contre, le prix plancher de l’urée est maintenant basé sur les coûts de production en Ukraine où le coût du gaz naturel est le plus élevé sur la planète. On évalue à 30 $ ou 40 $ la diminution possible du prix de l’urée avant que certains producteurs n’arrêtent leur production, à moins que leurs contrats de gaz naturel ne soient renégociés à la baisse ; à ce moment la baisse pourrait être plus importante. Ce scénario, bien que possible, semble improbable.

Tendance : vers une faible baisse, relativement stable.


Phosphore :

Le marché des produits phosphatés DAP / MAP semble quant à lui être plus ferme. Le niveau des inventaires de la chaîne de distribution et des producteurs de phosphore nord-américain est sous les moyennes historiques et la demande mondiale reste bonne, donc les prix restent assez fermes. Comme nous n’avons pas d’applications d’automne, ce raffermissement temporaire du marché se concrétise ailleurs et ne devrait pas flancher avant que la demande de l’hémisphère sud s’épuise et que les producteurs américains aient appliqué leur phosphore.

Tendance : ferme à courts termes, en faiblissant à moyens termes


Potasse :

Pour la potasse, c’est le jeu du chat et de la souris. Les fermiers nord-américains restent réticents à appliquer de la potasse aux prix actuels malgré des baisses de 400 $ environ depuis les sommets de 2009. Donc ils attendent. Les fabricants, de leur coté, ne croient pas que diminuer le prix de 50 $ ou 100$ la tonne créera de la demande, alors chacun reste sur ses positions. Autre facteur important, les prix payés par les Indiens 460 $ us/mt CFR (standard grade) et 525 $ us/mt (granulaire) par les Brésiliens sont inférieurs aux prix publiés en Amérique du nord, donc il y a incompréhension à payer localement plus cher que le marché mondial. Les négociations avec les Chinois sont probablement la dernière étape pour déterminer le prix à venir et elles peuvent durer encore quelques mois.

Tendance : ferme à courts termes, possibles baisses à moyens termes.


Fin du message

Carrière

Nous Joindre

English