Nouveau fertilisant Aspire®

Depuis un certain temps déjà, nous vous présentons toute sorte d’innovations, ayant comme objectif commun l’augmentation des rendements. Ceci m’amène à vous parler de la fertilisation, qui fait partie intégrante de l’atteinte de cet objectif. Les engrais complexes NPK, enrichis d’éléments mineurs (un seul granule composé de plusieurs éléments) sont une nouveauté technologique qui trouvera bien sa place dans le monde de l’agriculture de précision.

Souvent mis de côté, les éléments mineurs font partie des substances clés de la croissance des plantes et sont comparables aux vitamines dans la nutrition humaine. Comme ils sont absorbés en quantités infimes, les apports pour obtenir un niveau optimal à la culture sont généralement très faibles. Puisque les produits disponibles sont souvent des concentrés en granules qui sont mélangés à d’autres engrais, la faible proportion de l’élément mineur dans le mélange cause une répartition non uniforme de ce dernier au moment de l’application au champ. De plus, l’élément mineur appliqué de cette façon ou apporté sous forme d’enrobage est immédiatement disponible et répond seulement au besoin de démarrage en demeurant efficace pour une période limitée. Pourtant, les besoins des cultures sont bien présents du début de la croissance et jusqu’à la fin du remplissage du grain (voir figure ci-dessous). Le secret de la réussite réside donc dans la distribution homogène et dans la disponibilité de l’élément mineur pour la culture, en fonction des besoins et des stades de croissance.

Sachant cela, il devient évident que les éléments mineurs tels que le bore, doivent faire partie du processus de fabrication de chacun des granules d’engrais, pour une distribution uniforme et une libération plus lente, avec pour impact des augmentations de rendement très appréciables et un retour sur l’investissement plus qu’intéressant. Mosaic, fournisseur mondial d’engrais, a relevé le défi en mettant sur le marché l’Aspire® (0-0-58-0,5 B), un nouveau fertilisant à base de muriate de potassium enrichie de bore. Aspire® permet de répartir uniformément le bore au moment de l’application à la volée, limitant ainsi les risques de toxicité liés à une trop forte concentration de cet élément au même endroit (voir le tableau ci-dessous).

C’est bien beau tout ça, mais j’entends certains d’entre vous penser très fort : combien est-ce que ça me rapportera ? Des essais multiples et indépendants, aux États-Unis, ont démontré qu’une application de 67 kg de K2O/ha à la volée, sous forme d’Aspire®, a résulté en des augmentations de rendement de 110 kg/ha de moyenne dans le soya, en comparaison d’un apport équivalent sous forme de MOP (0-0-60). Ici au Québec, les essais ont démontré des augmentations de 146 kg/ha dans le soya, ce qui se traduit par un retour sur l’investissement de 4 $/ha pour chaque 1 $/ha investi. Pour le maïs, on parle plutôt de 3 $/ha en retour sur l’investissement.

 

Finalement, il est important de retenir qu’il ne 
faut pas avoir peur d’innover en fertilisation, car c’est payant. Les engrais complexes sont à privilégier : le maximum d’éléments différents, mélangés de façon homogène dans chaque granule et non seulement un mélange de granules ou un engrais enrobé.

Vous désirez faire l’essai de ces produits à valeur ajoutée pour augmenter la profitabilité de vos entreprises ? Votre réseau Agrocentre vous en offre plusieurs, comme le K-mag®, MESZ®, Aspire®, NOK® (21-021), Sulfan®, pour ne nommer que ceux-là !


« BIG DATA » et agriculture

Connaissez-vous les mégadonnées ? Avec la révolution verte, nous avons assisté à un bond prodigieux dans le


Quelle est votre cible ?

Comme l’an dernier, le prix du maïs éprouve des difficultés à franchir 200 $ la tonne. Pour plusieurs, il s’agit donc


Perspectives

Que nous réserve le marché des fertilisants d’ici au printemps qui vient ? Si on regarde ce qui s’est passé depuis le