L’importance de collaborer aux parcelles de variétés

Certains aiment en faire, d’autres non... assurément, le projet d’implanter une parcelle de variétés ne fait pas l’unanimité ! On le sait tous, personne n’a une minute à perdre au printemps quand le sol est sec et que la météo collabore. Pourquoi, alors, prendre le temps de vider le planteur à quelques reprises et faire de la fantaisie dans le champ ? Qu’est-ce que ce travail supplémentaire rapporte en bout de ligne, et à qui ?

 

Discutons donc de la valeur des parcelles !

Il faut savoir que toute génétique qui vous est offerte pour semer dans vos champs, peu importe la culture, a d’abord été testée pendant de nombreuses années par la compagnie dont elle provient, afin de garantir son succès. Issue d’un groupe parfois composé de centaines de croisements au départ, la variété que vous utilisez se doit de fournir un rendement profitable. Cependant, l’environnement de croissance et la gestion qui est faite sur chaque ferme viendront parfois fausser le résultat et limiter le rendement obtenu par rapport à ce que le pedigree de la semence permettait d’espérer.

Donc, avant de commercialiser un nouvel hybride ou variété, des tests de performance sont menés sur de multiples sites couvrant une vaste géographie, au Canada et parfois aux États-Unis. Comment se fier à de telles données de l’étranger ? Le nombre élevé de ces sites de comparaison nous donne l’assurance qu’un produit devrait résulter en un bon rendement moyen dans la majorité des situations. De plus, un grand nombre de parcelles permet de trier parmi celles-ci et de prédire un comportement dans une condition particulière (terres légères versus terres lourdes par exemple).

Cependant, même s’il est possible de laisser les autres s’occuper de générer ces comparaisons pour ensuite utiliser leurs résultats, il faut se rappeler que l’interaction entre la génétique, la gestion de culture et l’environnement pourra venir tout changer. Alors, il devient clair que le meilleur essai sera celui qui est semé dans un champ avec des conditions les plus similaires possible à celles dans lesquelles le produit choisi sera semé les années suivantes. On pourrait dire « le plus local possible ».

C’est donc la meilleure raison, selon moi, pour implanter une parcelle  : bien connaître comment chacun des produits performera sous nos conditions, ou mieux encore, sous VOS conditions.

Une parcelle d’essai sur votre ferme vous donnera l’heure juste sur ce qui peut vous être le plus profitable, en soumettant les variétés testées à votre régie particulière. Parfois, une fertilisation plus intense profitera à une variété alors qu’une autre performera mieux si son potentiel de rendement est préservé par un fongicide. Cela constitue un bon exemple de l’impact de votre régie de culture sur le choix de semences mieux adaptées à votre entreprise, ou à un champ spécifique sur votre entreprise.

Au niveau du réseau Agrocentre, ces résultats peuvent être compilés et utilisés pour bonifier les guides des compagnies semencières, afin de nous aider à recommander le meilleur positionnement possible pour chacun des produits avec les données locales. Je vous rappelle que c’est en utilisant les données des parcelles, parfois sur plusieurs années, que l’on arrive à faire ressortir des résultats obtenus dans des conditions particulières, soit de sécheresse, de semis tardif ou hâtif, de météo favorable au développement de maladies fongiques, etc. De là l’importance d’avoir plusieurs sites à chaque année, pour obtenir des moyennes plus réalistes, pour pouvoir étudier un site particulier, mais aussi pour arriver à prédire un résultat futur sous une condition précise. 

 

Qui ? Quoi ? Comment ?

Le projet de créer une parcelle à la ferme peut s’adresser à n’importe qui étant prêt à investir un peu de temps pour chercher à approfondir l’analyse des meilleures variétés ou hybrides à semer sur sa ferme.

De quoi a-t-on besoin pour le faire ? Il n’est pas nécessaire de prendre le meilleur champ, il faut simplement un champ assez uniforme, qui, sans nécessairement être égal sur tous les aspects, permet au moins de comparer les différents produits testés équitablement. On peut donc inclure certaines variations, tant que chacune d’entre elles affecte tout l’essai de la même façon (ex. une bande de sable traversant le champ perpendiculairement à tous les hybrides). 

La planification est la clé pour s’assurer de ne pas se décourager et changer d’idée le temps des semis venu. Pendant l’hiver, prenez le temps de discuter avec votre conseiller pour choisir le champ qui sera utilisé et les hybrides ou variétés à tester. Pas besoin d’en choisir 20, limiter son choix à 4 ou 5 est amplement suffisant. Il faut se rappeler que plus la surface de l’essai est grande, plus il risque d’y avoir de la variabilité sur le terrain exploité. C’est pourquoi, dès qu’on s’étire un peu en largeur, je recommande d’insérer un témoin qui se répètera de chaque côté, et une ou plusieurs fois en alternance au centre, pour s’assurer de l’uniformité du champ. Les hybrides à tester devraient inclure ce qui est habituellement semé sur la ferme, des nouveautés ou options à venir, et pourquoi pas un produit compétiteur si ça vous tente ! Assurez-vous de couvrir les maturités que vous utilisez normalement, à quoi bon perdre une place pour quelque chose que vous n’oseriez jamais semer en grands champs ? Avec notre vaste gamme de marques de semences, il n’y a pas de raison pour que votre conseiller Agrocentre ne puisse avoir une option gagnante pour votre entreprise. Une bonne planification fera donc en sorte que tout le monde saura à quoi s’attendre et quoi faire le printemps venu et ne pourra que minimiser le temps requis. Pas question de perdre une journée ni même une demi-journée là-dessus quand on sait où on s’en va !

Une différence de rendement de 100kg ou 200kg à l’hectare semble peu, mais elle ne vous coûtera rien si elle provient du bon choix d’hybride ou variété. Tout réside dans la façon de décider quel produit semer pour être certain d’obtenir ce léger avantage de rendement sur tous vos champs.

Il en est de même pour tous les autres produits fertilisants ou de protection des cultures qui vous sont offerts : dans le doute, essayez-les ! L’équipe Agrocentre est là pour vous accompagner dans la mise en place de parcelles et vous aider à tirer le maximum de l’effort que vous y mettrez.

Achèteriez-vous un tracteur avant de l’avoir essayé ?

Les résultats des parcelles de maïs, soya et céréales du Réseau Agrocentre sont disponibles via notre site internet, mais également sur l’application Agrocentre, que vous pouvez télécharger sur appstore ou google play. Une toute nouvelle présentation vous permet cette année de repérer en un coup d’oeil les parcelles ayant été réalisées près de chez vous, et de repérer les nouveaux ajouts !


La récolte s’en vient, avez-vous pensé à vendre un peu de grains ?

Malgré des saisons en dents de scie, depuis trois ans, les rendements ont généralement été au rendez-vous au Québec.


Démarreurs liquides : les précautions à prendre

Lorsque l’on parle de démarreur liquide, il faut distinguer deux types de placement. Le premier est le fameux pop-up


Les bienfaits des engrais verts

Les cultures intercalaires et les cultures couvre-sol augmentent la diversité du système cultural et améliorent


Les traitements de semences et la règlementation

La loi En février dernier ont été rendues publiques, dans la gazette officielle du Québec, des modifications au


Virage numérique : AgConnexion, pour des décisions plus rentables

Dans le cadre de son virage numérique, La Coop fédérée lance AgConnexion, qui est une plateforme intégrée pour


En amélioration continue

Saviez-vous que le programme de recherche Zone Performance fête ses vingt ans cette année ? Que de progrès réalisés


L’agriculture de précision 2.0 ANALYSE + BIG DATA

Nous avons parlé du big data ces dernières années tout en cherchant à en définir les avantages pour l’agriculteur.


De la performance du laboratoire jusqu’au champ

L’année 2019 sera assurément remplie de défis et nous continuons nos efforts pour mettre en marché des variétés aux


Coup d’oeil sur les céréales d’automne !

Les avantages d’inclure les céréales d’automne aux rotations ne sont plus à démontrer ; répartition des travaux aux


De nouveaux outils pour vous aider à relever vos défis de production

Pensez à la culture de soya qui vous a donné le rendement le plus élevé jusqu’ici. Peut-être que les pressions liées aux


Chanvre industriel

Lorsque l’on évoque le chanvre par les temps qui courent, c’est surtout au cannabis récréatif ou médicinal que l’on