Alerte nouveautés !

Le Centre de Recherche de Semican déploie énormément d’effort à chaque année pour développer et mettre en marché de nouvelles variétés exclusives, qui sauront répondre aux exigences des entreprises agricoles d’aujourd’hui. C’est donc avec fébrilité, que l’équipe de Semican vous présente ses nouveautés pour la saison 2020. Du côté des céréales, deux blés de printemps panifiables, une avoine couverte et une avoine nue se sont ajoutés à la gamme déjà disponible. Les fourragères ont aussi bénéficié d’un rafraîchissement de variétés avec deux nouvelles luzernes.

 

Blé Toundra (CERS)

En introduction en 2019, le blé Toundra fait maintenant sa place. Un très bon choix pour toutes les zones du Québec, mais son rendement se démarque principalement en zone 2. Ses qualités panifiables en font un allié sur les fermes puisque son niveau de protéine est très élevé et il présente aussi une très bonne tolérance à la fusariose (cote 2). De plus, le poids spécifique du blé Toundra est supérieur à la moyenne et oscille entre 79 et 82 kg/hl selon les régions évaluées sur trois ans. Il est à noter que sa tenue est exemplaire malgré sa taille élevée. Il donne un beau coup d’œil au champ et ce blé barbu a la chance d’être plutôt hâtif.

 

Blé Alaska (CERS)

Un autre petit nouveau dont Semican est particulièrement fier est le blé Alaska. Son rendement est excellent et supérieur à la moyenne pour toutes les zones. Il impressionne par la grosseur de son grain, un des plus gros sur le marché. En effet, en moyenne, le poids pour 1000 grains est de 44 grammes, ce qui est largement plus élevé que ses compétiteurs. Au niveau de ses qualités panifiables, il fait lui aussi très bien avec un niveau de protéine intéressant et un bon indice de chute. Autre point positif, il s’en sort très bien du côté des maladies foliaires et face à la fusariose. Alaska est d’ailleurs bien adapté pour la régie intensive. Besoin de paille ? Faites-vous plaisir et essayer le blé Alaska, vous ne serez pas déçu !

 

Conseils régie

Il est donc possible d’avoir de bons rendements, de produire de la qualité et de faire de la culture du blé, une production profitable sur les entreprises agricoles. Au niveau de la régie, les deux blés se sèment entre 450 et 550 grains/m2. Pour que le plein potentiel s’exprime, si le printemps veut bien collaborer, on sème hâtivement. Il s’en suivra un meilleur tallage, plus d’épis par mètre carré et un nombre plus élevé de grains par épi. Si le semis est retardé, il peut être judicieux d’augmenter le taux de semis. La fertilisation est primordiale pour l’atteinte d’un bon niveau de protéine et de hauts rendements. Le fractionnement y aide beaucoup. Viendra ensuite le battage. Lorsque l’humidité atteint 16 % à 18 %, c’est l’idéal. On conserve l’indice de chute à un bon niveau et on limite la propagation de la fusariose. Une batteuse bien ajustée est essentielle à la réussite de l’opération. Les grains légers et fusariés sont faciles à éliminer en augmentant la vitesse du ventilateur. Après tous les efforts déployés au champ, il serait dommage que le blé perde en qualité à cause d’un entreposage inapproprié. Ventilez adéquatement et gardez un œil sur ce qui se passe dans votre silo !

 

Avoine CDC Arborg

Le marché de l’avoine a connu beaucoup de fluctuation au courant des dernières années. Pour les adeptes, nous vous offrons une nouvelle variété à gruau, la CDC Arborg. Elle se distingue entre autre par son faible pourcentage d’écale. Côté rendement, elle performe dans toutes les zones, mais se démarque avantageusement en zone 1 et 3. De plus, CDC Arborg a une bonne tenue et est peu sensible aux taches foliaires. Elle saura se démarquer au champ.

 

 

Conseils régie

Tout comme le blé, il est avantageux de semer tôt. Il faut viser entre 370 et 425 grains par mètre carré. Bien que moins capricieuse sur la qualité des champs, l’avoine profitera avantageusement d’un terrain en bonne condition. Pour une récolte de qualité avec un grain blanc, il faut battre lorsque le taux d’humidité atteint 16 à 18%.

 

Avoine nue Fuego

Semican a développé de nombreuses variétés d’avoine nue au cours des dernières années. C’est un marché de niche très intéressant. Les débouchés pour la récolte sont principalement au niveau des chevaux de course aux États-Unis. La demande pour un grain élevé en gras et protéine est donc très forte dans ce marché et Fuego remplit très bien les conditions. Côté rendement, elle est recommandée surtout en zone 1 et 2. Comme ses consœurs, cette avoine est hâtive et peu sensible aux taches foliaires. Fuego produit de gros grains et est plus haute que la moyenne. Un autre marché s’est aussi développé pour l’avoine nue biologique au Québec. En effet, la demande est en croissance pour l’alimentation humaine. Par ailleurs, des semences d’avoine nue Fuego seront aussi disponibles en version biologique.

 

Conseils régie

Bien qu’étant une avoine, il est recommandé de bien choisir les champs. L’égouttement est important avec ce type de culture. De plus, les avoines nues sont moins sujettes à la verse malgré leurs grandes tailles. Pour s’assurer de bonnes performances de rendement, il ne faut donc pas négliger au niveau de l’azote et lui donner un 70 à 90 unités. La dose de semis adéquate sera de 465 à 540 grains par mètre carré.

Et les fourragères ? Producteurs de foin, nous avons pensé à vous. Une nouvelle luzerne à racine traçante est introduite cette année et se nomme Foothold. Son collet profond et les particularités de son système racinaire permettent à cette luzerne de très bien supporter le trafic et le piétinement. Là où l’égouttement est moins bon, ce type de luzerne fonctionne bien. Foothold est multifoliée, a un excellent ratio feuilles/tige et une très bonne digestibilité. Une attention particulière a été portée concernant sa survie hivernale et sa dormance. De plus, elle est classée comme hautement résistante aux principales maladies telles que la fusariose, la verticilliose, anthracnose de type 1, le phytophtora et l’aphanomycès. On la retrouve donc dans l’Agro-foin, combiné avec l’excellente variété Octane et AC Brador. Il est aussi possible de se la procurer en pure.

Nouvellement développé, la luzerne Dynamo arrive au Québec. Elle allie qualité et haut tonnage au champ pour un maximum de lait à l’acre. En effet, Dynamo possède un regain rapide et supporte les fauches fréquentes. Grandement multifoliée, c’est une luzerne très digestible à fort niveau de protéine. De plus, elle aussi est hautement résistante aux principales maladies et a entre autre été sélectionné pour son excellente survie à l’hiver. Elle fera tourner les têtes avec son bagage génétique qui lui procure une belle couleur verte foncée. Dynamo est disponible dans les mélanges à 90% et 70% de luzerne tel que l’Agro-Pro et l’agro-Plant. On la combine aussi avec la luzerne Octane dans l’Agro-Plus, un mélange contenant 80% de luzerne et 20% de fléole. Bref, de belles nouveautés à adoptez dans vos champs, autant au niveau des céréales que des fourragères ! Parlez-en avec votre représentant Agrocentre…

 


Quand agriculture rime avec jonglerie : retour sur le printemps 2019

D’entrée de jeu je vous pose la question suivante : savez-vous jongler ? Si vous êtes en train de lire cet article,


Semences Gamma

Depuis plusieurs années, avec les hauts et les bas des marchés boursiers, les variétés de soya IP ont su demeurer une


Actualités

À l’approche de la période des récoltes, les questions que la plupart des producteurs se posent sont : quelle stratégie


Bien planifier son automne

Tout comme le printemps a amené son lot de problèmes, la récolte ne sera probablement pas de tout repos ; comme le dit


Des produits à performance constante pour des situations imprévisibles en agriculture

Parfois, il peut sembler que vous ayez tout fait correctement pour planifier votre saison. Vous avez choisi les


Décider dans l’incertitude

Le vieil adage dit que les saisons se suivent, mais ne se ressemblent pas. Une chose est certaine, nos printemps


Performance aux champs avec les nouvelles technologies chez Pride !

R&D unique : Affichant des gains de rendement potentiel de 1t/ha sur 15 ans, Pride offre des possibilités


Le quête du 100 boisseaux à l’acre ! Fiction ou réalité ?

Dernièrement, nous avons participé à une journée de champ en Ontario et l’une des stations visitées faisait la promotion


Récolte des feuilles et des fleurs

Agrofibres inc., qui a vu le jour à la fin 2017, opère une usine de défibrage des tiges de chanvre industriel à


La Ferme intelligente en automne...

Depuis quelques mois déjà, la solution numérique AgConnexion est disponible pour les producteurs agricoles et les


Intéressantes les céréales d’automne !

L’hiver dernier a été très difficile pour les céréales d’automne. On peut probablement estimer qu’en Montérégie, 65 à 70 %